Vous êtes ici :   EPTB  >    Meurthe  >  Faune et flore

Faune et flore

L'Azuré des paluds - ©J.Dabry
L'Azuré des paluds - ©J.Dabry
Sonneur à ventre jaune - ©D.Philippe
Sonneur à ventre jaune - ©D.Philippe

La Meurthe est l’un des derniers cours d’eau de France à pouvoir divaguer librement. La vallée garde ainsi un caractère sauvage et une richesse en milieux humides. Elle est répertoriée zone humide d’importance nationale.

Plusieurs habitats d’intérêt européen longent la rivière : prairies humides, végétation de cours d’eau, végétation palustre (des marais), bancs de graviers et de sables, saulaies, aulnaies et frênaies.

Du côté des espèces animales, le Petit Gravelot affectionne les bancs de sable, les Tritons crêtés et les Sonneurs à ventre jaune peuplent les mares ou ornières forestières. Quant aux chauves-souris, une colonie de Grand murins (1 000 individus environ) a élu domicile à Baccarat.

 

 

Des sites d'intérêt écologique

Les vallées de la Meurthe et de ses affluents abritent de nombreux sites d’intérêt écologique dont certains font l’objet de classement soit au titre de l’inventaire (ENS, ZNIEFF), soit au titre règlementaire (sites Natura 2000, Parc Régional,…)
Parmi les sites particulièrement intéressants, deux sites Natura 2000 correspondent à des vallées alluviales d’enjeux majeurs :

  • le site de la vallée alluviale de la Meurthe bordée de prairies humides et de boisements humides sur environ 35 km ; la dynamique morphologique du cours d’eau y est préservée et engendre ainsi une évolution permanente du lit (recoupage de méandres, dépôt de bancs de graviers, érosion de berges…). Une tourbière acide à Bertrichamps, le long d’un affluent rive droite de la Meurthe, est inscrite au réseau Natura 2000 et ENS.
  •  la vallée alluviale de la Vezouze offre de nombreux habitats pour une grande diversité d’espèces animales et végétales ; la dynamique morphologique de la rivière y est également préservée sur environ 23 km.

Une biodiversité intéressante

Sanguisorbe dans une prairie Natura 2000- ©N.MALBREIL/CG54
Sanguisorbe dans une prairie Natura 2000- ©N.MALBREIL/CD54

D’autres rivières, affluents de la Meurthe, ainsi que des annexes de bord de Meurthe présentent une biodiversité intéressante, justifiant une inscription à l’inventaire ENS :

  • la vallée de la Plaine,
  • la vallée de la Mortagne,
  • la reculée du Plain à Damelevières,
  • la zone alluviale d’Art-sur-Meurthe (rive droite en aval de Bosserville),
  • les îles du Foulon et de l’Encensoir à Tomblaine,
  • le ruisseau de Champigneulles.

Ces zones remplissent de multiples fonctions au bénéfice des espèces animales et végétales. Elles rendent aussi de nombreux services écologiques aux collectivités locales : lutte contre l’érosion des sols, amélioration de la qualité des eaux, réduction des risques d’inondations, qualité des paysages.

Recherche